Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 21/08/2020 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

GROS Antoine Jean Baron


Ecole française

Jeune femme, vue en buste, assise à une table, en train d'écrire ou de dessiner à la plume : Celeste Coltellini Meuricoffre ?

Vers 1799/1800

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RFML.AG.2018.48.1, 14

LOCALISATION :
Réserve des petits albums
Album Gros Jean-Antoine -4-
Folio 11
dessiné au recto

ATTRIBUTION ACTUELLE :
GROS Antoine Jean Baron

TECHNIQUES :
Pierre noire. Numéroté en bas à droite, à la pierre noire : '25'.
H. 00,160m ; L. 00,128m

HISTORIQUE :
Jean-Georges Meuricoffre (1750-1807) et Celeste Coltellini (1760-1828) ; puis, par descendance, Claire Wenner Neher- Meuricoffre (note autographe, signée et datée du 31 octobre 1978, sur une feuille volante conservée dans le carnet : "Dichiaro che l'album / di disegni contenente alcuni / disegni del pittore Gros, mi / è pervenuto, per eredità, diretta-/ mente dalla mia bis nonna / Celeste Coltellini in Meuricoffre. / In fede / Claire Wenner / Neher Meuricoffre." - Lorenzo Fineschi Sergardi (1936-2004) ; Lavinia Fineschi Sergardi (née en 1974) ; acquis par le musée du Louvre en 2018 (L. 4444).
Dernière provenance : Fineschi Sergardi, Lavinia
Mode d'acquisition : achat
Année d'acquisition : 2018


COMMENTAIRE :
Ce dessin pourrait être un portrait de Celeste Coltellini Meuricoffre en train de dessiner. On sait que la célèbre mezzo-soprano se passionnait pour le dessin, et c'est crayon à la main et portefeuille d'artiste posé sur les genoux que Gros la représente dans deux autres portraits dessinés qui la montrent en train de portraiturer ses enfants (le premier reproduit dans Pierre Ripert, « Le peintre Gros et Marseille », 'Marseille', 24, décembre 1954, p. 8 ; le deuxième documenté par J. Tripier Le Franc, 'Histoire de la vie et de la mort du Baron Gros, le grand Peintre, rédigée sur de nouveaux documents et d'après des souvenirs inédits', Paris, J. Martin et J. Baur, 1880, p. 104-105). Un troisième portrait dessiné de la chanteuse apparaît sur le feuillet d'un album autrefois dans la collection Neher-Meuricoffre à Naples (voir Philippe Bordes, « Antoine-Jean Gros en Italie (1793-1800). Allégorie révolutionnaire et un portrait », 'Bulletin de la Société de l'histoire de l'art français', (1978) 1980, p. 227, repr. fig. 5). Gros a aussi peint l'effigie de son amie en buste, de profil, dans une aquarelle (documentée par J, Tripier Le Franc, op. cit., p. 105) et dans un tableau, aujourd'hui conservé à Louisville (Kentucky, États- Unis), au J. B. Speed Art Museum (Gift of Mrs.BerryV.Stoll,inv.1983.10), qui restitue l'image d'une femme ouverte et franche, au regard curieux et intense. Tous ces portraits datent de l'époque du séjour de Gros en Italie (1793-1800) et ont été exécutés alors que Celeste, née en 1760, avait entre trente-trois et quarante ans, âge qui peut parfois paraître, comme ici, trop avancé par rapport au modèle. Pour une notice complète, voir Musée du Louvre, département des Arts graphiques, 'Inventaire général des dessins, école française : Antoine Jean Gros (1771-1835)', par Laura Angelucci, Paris, Louvre éditions / Mare & Martin, 2019, n° 387.

DESCRIPTION DE L'ALBUM :
Carnet avec fermoir, à couverture cartonnée recouverte de parchemin, comprenant, dans l'état actuel, 51 feuillets de papier vergé (contremarque : J. Honig & ZOONEN [vers Heawood,(1950)1986,nos 3344-3345]), dont les deux derniers fragmentaires, reliés en 5 cahiers (pour la structure du carnet, voir document associé à la fiche RFML.AG.2018.48.1,1). Lignes de chaînettes horizontales (écartement entre les lignes de chaînettes : 28 mm). Sur le revers du plat postérieur, poche en papier formée par le rabat de la couverture. Le carnet est folioté au graphite, en bas, de 1 à 108 (numérotation discontinue en raison de l'absence de plusieurs pages manquantes). Feuillets coupés entre les folios 12 et 13. Feuillet détaché et perdu entre les folios 34 et 35. Dimensions du carnet : H. 00,160 m ; L. 00,128 m. Ce carnet de portraits et de scènes de bal offre un témoignage exceptionnel de la relation privilégiée que Gros noua, dès le lendemain de son arrivée à Gênes, le 19 mai 1793, avec la famille du banquier franco-suisse Jean-Georges Meuricoffre (1750-1807) et de son épouse, Celeste Coltellini (1760-1828), la célèbre chanteuse d'opéra. Il restitue une belle galerie de portraits exécutés par l'artiste dans l'intimité du foyer génois du couple pendant les dernières années de son séjour en Italie (1799-1800). Pour une notice complète, voir Musée du Louvre, département des Arts graphiques, 'Inventaire général des dessins, école française : Antoine Jean Gros (1771-1835)', par Laura Angelucci, Paris, Louvre éditions / Mare & Martin, 2019, p. 204-205. Voir aussi Laura Angelucci, « Le banquier et la cantatrice, un carnet de portraits d'Antoine-Jean Gros », dans 'Grande Galerie, Le Journal du Louvre', été 2019, n° 48, p. 59.

INDEX :
Lieux : Italie+, Louisville, J. B. Speed Art Museum, oeuvre en rapport, Naples, Collection Neher-Meuricoffre, oeuvre en rapport
Personnes : Meuricoffre, Celeste+
Techniques : pierre noire