Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 31/03/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Attribué à

LE MOYNE Jean


Ecole française

Demi-plafond

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 55341, Recto

LOCALISATION :
usufruit

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Attribué à LE MOYNE Jean
Pierre Bonnaure (comm. écrite)

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
LE MOYNE Jean

TECHNIQUES :
Graphite, plume et encre brune, aquarelle et rehauts d'or. Inscription en bas à gauche : Lepautre. Pliures, quelques taches et épidermures.
H. 00,225m ; L. 00,365m

HISTORIQUE :
Capitaine C. Prayer (1826-1900), Milan, son cachet en bas à gauche et en haut à gauche (L.2044) - Peycelon, son cachet en bas à droite - Piasa, Hôtel Drouot, Paris, vente du 28 mars 2012, n° 95, comme : attribué à René Chauveau, non vendu - Millon, Hôtel Drouot, vente du 17 décembre 2014, n° 7, comme : attribué à René Chauveau, adjugé 2000 euros sans les frais, soit 2 579 euros avec les frais ; acquis à cette vente par l'actuel propriétaire ; don anonyme sous réserve d'usufruit, par l'intermédiaire de la Société des Amis du Louvre, en mémoire d'Odile Flamant, née Fiquet. Commission des acquisitions du 30 novembre 2016. Décision du président-directeur du musée du Louvre du 30 novembre 2016.
Dernière provenance : Anonyme, par l'intermédiaire de la Société des Amis du Louvre
Mode d'acquisition : don sous réserve d'usufruit
Année d'acquisition : 2016


COMMENTAIRE :
Ce dessin représentant un Demi-plafond s'inscrit dans la production de peintres ornemanistes tels que Jean Bérain (1640-1712) ou Jean Le Moyne de Paris (1638-1713), et, d'une génération plus jeune, René Chauveau (1663-1722), Jacques de Meaux ou Claude III Audran (1658-1734). Ces artistes proposèrent à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe des décors de plafonds dans lesquels les grotesques et arabesques jouent un rôle central. Ces œuvres connurent un important succès, non seulement dans le royaume, mais aussi au-delà des frontières, et notamment en Suède, où les artistes français furent appelés à décorer le palais de Nicodème Tessin et le Palais-Royal à Stockholm. Un temps attribué à René Chauveau, portant une annotation « Lepautre », ce dessin pourrait revenir à Jean Lemoyne de Paris. Il offre en effet une structure et des motifs identiques à ceux de deux planches d'une suite de modèles de plafonds inventés et gravés par Lemoyne vers 1685 (Plusieurs dessins de plafonds à Paris), et s'apparente, pour le canon des figures notamment, aux deux seuls plafonds peints conservés de l'artiste, situés 5 rue du Mail à Paris. Pareille attribution entraine celle de quatre dessins du Nationalmuseum de Stockholm, dont les attributions varient entre René Chauveau, Claude III Audran et son cercle, Christophe Charmeton et Jean Lemoyne (THC, 4677, THC 4678, THC 4680 et THC 4686). (voir Bénédicte Gady, « Identification d'un premier corpus de dessins de Jean Le Moyne de Paris », à paraître).