Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 21/04/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME ITALIEN DU NORD XVIe siècle


Ecole italienne

Arc de triomphe

Dessin

TECHNIQUES :
encre brune - lavis brun - pierre noire (traces) - plume

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
1409 DR/ Recto

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil de dessins : 1367 DR à 1476 DR

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME ITALIEN DU NORD XVIe siècle

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Attribué à SANSOVINO Jacopo del

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
Atelier de ANONYME ITALIEN DU NORD XVIe siècle
Catherine Legrand Loisel, 2010

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Plume, encre brune et lavis brun sur traces de pierre noire.
Dimensions à la feuille : H. 00,409m ; L. 00,295m

HISTORIQUE :
H. Destailleur, sa vente, Paris, 19 mai 1896, n°320; Jules Bouillon pour le baron Edmond de Rothschild.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Le motif des feuilles d'acanthe de la frise au-dessus du premier niveau de l'arc présente des similitudes avec celles qui se retrouvent sur l'architrave réalisée à Venise par Bartolomeo Bon dans la Basilique San Giovanni e San Paolo, ainsi qu'à ceux de l'arc des Argentarii à Rome. Le siège de l'empereur dans les scènes sculptées de l'attique de l'arc de triomphe rappellent le sarcophage semblable à ceux réalisés dans l'atelier des sculpteurs Lombardo. Ils rappellent aussi les coffres réalisés vers le XVIe siècle tels celui du mariage Strozzi-Carnesecchi, autrefois dans la collection de Guy de Rothschild. L'album Destailleur est constitué des dessins de la même main, excepté le dernier folio (Kruft 1976). Les premiers dessins représentent des stèles funéraires qui sont des pastiches des monuments antiques plutôt que des copies d'après des monuments réels. On remarque une volonté décorative, non archéologique. Certains dessins s'inspirent de monuments existants ou des dessins du codex Marciano ou du Magliabechiano de Filarete, mais dans l'ensemble l'artiste a laissé libre cours à son imagination. Le travail de C. Fumarco (2004/2005) situe la création de cet ensemble dans l'Emilie du début du Cinquecento. Tous les auteurs s'accordent sur la relation de cet album avec l'album Bonfiglioli-Sagredo conservé également à la collection Rothschild, ainsi qu'avec l'album du Sir John Soane Museum de Londres. Dans l'ensemble, il s'agit des projets de décor éphémère destinés à orner les fêtes, entrées triomphales ou autres spectacles. C. Loisel émet l'hypothèse qu'il soit l'œuvre d'un artiste éclectique et itinérant proposant ses services pour les fastes des princes de Lombardie, de l'Emilie et de la Vénétie durant la deuxième décennie du XVIe siècle (voir cat. expo "Il Rinascimento italiano nella collezione Rothschild del Louvre", Firenze, Casa Buonarroti, 2009, p. 122 à 139). Bibliographie : Huse 1965-66; Monnier, 1972, n°5; Licht, 1973, Jacob 1973; Kruft 1976, n°6; Pochat 1980; Tuttle 1982; Belluzzi 1984; Ruffini 1986; Pochat 1990; Faietti, Le Muse e il principe 1991, n°63; Berstein 1992, Fairbairn 1998; Milcik-Petrov 2001; C. Fumarco 2004/2005. T. Abate in 'Les Cahiers de l'ornement', n°1, 2016, p. 121 à 129.

DESCRIPTION DU RECUEIL :
Cet album rassemble 110 dessins répartis sur 76 folios. Pièce n°320 de la vente d'Hippolyte Destailleur :'Recueil de dessins représentant des monuments antiques, autels de sacrifices, pierres tumulaires, des portes et arcs de triomphe, des villes avec monuments antiques, des temples, etc. Cent-huit desssins à la plume et à la sépia en un vol. in-fol., veau marbré, tr. rouge. Précieux recueil d'un des plus brillantes artistes de la Renaissance italienne, probablement de Sansovino. La série des portes et arcs ornés de sculpture est particulièrement remarquable'.

INDEX :
Collections : Destailleur, Hippolyte
Lieux : Venise, San Giovanni e Paolo, oeuvre en rapport
Sujets : ARCHITECTURE - Arc de triomphe

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 12