Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/04/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME PADOUAN deuxième moitié XVe


Ecole italienne

Motifs de rinceaux, détail du tône de Jupiter et frise décorative avec un masque d'homme

Dessin

TECHNIQUES :
encre brune - papier préparé en bleu - pointe de métal

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
861 DR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
559

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille XXV

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME PADOUAN deuxième moitié XVe
Catherine Legrand Loisel

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
MOLINARI DA BESOZZO Michelino

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Pointe de métal et encre brune sur papier préparé bleu en partie jauni. Initiales : .S. V.
Dimensions à la feuille : H. 00,225m ; L. 00,147m

HISTORIQUE :
Provenance : Collection Sunderland, vente Londres, juin 1883.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Il s'agit d'un exemple d'un dessin d'après l'antique. Le motif en forme de lyre duquel l'artiste s'inspire est une des marche du trône de la statue de Jupiter conservée au Musée archéologique de Naples (Bober-Rubin-stein 1986, n°1). Les plantes à feuillage qui se finissent par des feuilles plates rappellent la Circoncision de Mantegna aux Offices qui provient du Castello di San Giorgio à Mantoue (L. Attardi, in Mantegna 2008, n°63). Le visage d'homme sur le fragment de la frise est une pastiche de l'autoportrait de l'artiste dans les fresques de la Chambre des époux à Mantoue. Dans les premières années du XVI siècle, le motif des marches du trône de Jupiter est utilisé et transformé par plusieurs artistes : dans l'estampe de Marcantonio Raimondi 'Lucrèce' (M. Faietti, in Bologna e l'Umanesimo 1988, n°41), dans la 'Madonna del baldacchino' de Raphaël, dans le trône de sainte Brigitte de l'école de Pinturicchio dans la Galeria Nazionale dell'Umbria (T. Biganti, in Pintoricchio 2008, n°86. En raison des motifs reproduits et de la technique utilisée C. Loisel situe donc cette feuille dans l'atelier d'un artiste lié à un entourage humaniste et passionné d'antiquité. On peut voir ce même répertoire dans la décoration du monument d'Antonio Rosselli de Pietro Lombardo dans la Basilique del Santo, terminé en 1467. (Catherine Loisel in 'Il Rinascimento italiano nella Collezione Rothschild del Louvre', Casa Buonarroti, Florence, mai - septembre 2009, p. 96-97) Bibliographie: Leoncini 1992, p. 56, fig. 17.

INDEX :
Lieux : Pérouse, Galleria Nazionale dell'Umbria, oeuvre en rapport, Padoue, Basilica del Santo, oeuvre en rapport, Naples, Museo Archeologico Nazionale, oeuvre en rapport, Florence, Galleria degli Uffizi, oeuvre en rapport, Mantoue, Castello San Giorgio, oeuvre en rapport, Padoue, Santa Giustina, oeuvre en rapport
Personnes : Raimondi, Marcantonio, gravure en rapport - Raphaël, oeuvre en rapport - Mantegna, Andrea, oeuvre en rapport
Sujets : Végétaux, feuillage - vase antique - ornement

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 12