Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 28/06/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Gravé par

FESSARD Etienne


Ecole française

Vue perspective de la chapelle des Enfants trouvés

Gravure

TECHNIQUES :
eau-forte - burin

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
21468 LR/ Recto

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille 486

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Gravé par FESSARD Etienne
Gravé d'après SAINT-AUBIN Augustin de
Gravé d'après NATOIRE Charles Joseph

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Eau forte et burin. Au dessous du trait carré est gravée la phrase suivante : 'Jai été contraint de rendre cette Architecture telle qu'elle est peinte dans la Chapelle des Enfants Trouvés ce qui parait faire des contresens avec ce qui est de relief que l'On fasse attention que Mrs. Brunetti ont mis leurs point de vue au milieu pres la grille / Par ce moien l'On verra qu'il ne ma pas été possible d'Eviter cette inconvenient." Au-dessous, à gauche : 'Charles Natoire Peintre du Roy pour l'Histoire et par Mrs. Brunetti père et fils pour l'Architecture./ ar. Aug. de St. Aubin'. A droite :'Gravé par Et. Fessar'. Au-dessous : 'AParis ches l'Auteur Graveur du Roy et de la Bibliotheque rue de Richelieu'. Le titre figure au-dessous de la composition :'Vue Perspective de la Chapelle des Enfants Trouvés de Paris.'

HISTORIQUE :
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
La chapelle de l'hospice des Enfants-Trouvés, une institution de bienfaisance accueillant et éduquant les enfants abandonnés, fut construite par Germain Boffrand entre 1746 et 1750 en face de l'Hôtel-Dieu, à Paris. Le décor peint a été réalisé par Charles Joseph Natoire et Paolo Antonio Brunetti entre 1748 et 1750. La chapelle fut inaugurée le 28 mars 1751. Une suite de gravures exécutées par Etienne Fessart (Paris, musée Carnavalet et Paris, musée du Louvre, département des Arts Graphiques, collection Rothschild, 21468LR) garde le souvenir de ce décor disparu. Le thème retenu fut "la naissance du Sauveur dans le moment de l'adoration des Rois, précédée de celle des bergers". Les peintures, exécutées sur un plâtre encore humide étaient presque effacées en 1765, et avaient complètement disparu en 1808. (M. Assante di Panzillo in cat. d'exp. 'Le Baroque des Lumières. Chefs-d'oeuvre des églises parisiennes au XVIIIe siècle', Paris, Petit Palais, 2017, n° 28)

INDEX :
Lieux : Paris, Musée Carnavalet, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, oeuvre en rapport
Personnes : Natoire, Charles Joseph+ - Boffrand, Germain+ - Brunetti, Paolo Antonio+

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 38