Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/11/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Gravé par

PETIT Gilles-Edme


Ecole française

Le Matin

Gravure

TECHNIQUES :
eau-forte - burin

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
18909 LR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
19201

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille 441

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Gravé par PETIT Gilles-Edme
Gravé d'après BOUCHER François

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Eau-forte et burin. Signée en bas à gauche du trait carré : 'Bouché Pinxit' et à droite : 'Petit Sculp.'; au-dessous, le titre, un quatrain et l'adresse: 'LE MATIN /La Dame a sa Toilete. / Ces Taches Artificielles Donnent aux yeux au Teint plus de vivacité: Mais en les plaçant mal, on s'expose avec elles / A defigurer la beauté. Mr. Roy. / AParis chés la Ve de F. Chereau rue St. Jacques aux 2. Piliers d'Or. Avec Privilege du Roy'.
Dimensions à la feuille : H. 00,446m ; L. 00,314m
Dimensions au coup de planche : H. 00,324m ; L. 00,224m
Dimensions au trait carré : H. 00,266m ; L. 00,215m

HISTORIQUE :
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Le comte Tessin commanda à Boucher quatre peintures représentant les Heures du jour d'une femme élégante (Voir l'estampe gravée par Gaillard conservée au musée de Stockholm). Une autre série des Heures du jour a été gravée par Petit. Tessin possédait une grisaille de Boucher correspondant à cette gravure. (P. Jean-Richard, Inventaire général de gravures de l'Ecole française 'L'œuvre gravé de François Boucher dans la Collection Edmond de Rothschild', Paris 1978, p. 351 et 352, n°1456). Le Blanc, 1856, III, p. 180, n°39 à 42; Portalis et Béraldi, 1882, III, 1ère partie, p. 297; Michel, cat. n°1219.

INDEX :
Collections : Roth, David-Didier
Lieux : Stockholm, Nationalmuseum, oeuvre en rapport
Personnes : Tessin, Carl Gustaf +

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 8, p. 51