Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 11/12/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

WECHTLIN Hans I


Ecole allemande

Adam et Eve au Paradis

Vers 1510/1520

Dessin

TECHNIQUES :
encre noire - rehauts de gouache blanche - papier préparé en gris foncé - plume

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
48 DR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
1213

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille V

ATTRIBUTION ACTUELLE :
WECHTLIN Hans I

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Cercle de ALDEGREVER Heinrich
Joseph Meder
ECOLE BAVAROISE
Tilman Falk
WECHTLIN Hans I
Jules Féral
BURGKMAIR Hans l'Ancien
Franz Winzinger
BALDUNG Hans

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Plume et lavis d'encre de Chine avec rehauts de gouache blanche, sur papier lavé à l'encre de Chine ; verso passé à la sanguine, contours de l'Ève passé à la pointe pour report.
Dimensions à la feuille : H. 00,233m ; L. 00,160m

HISTORIQUE :
Comte Samuel von Festetits (L. 926) ; Hofrat Dräxler von Carin, dessins anciens vendus à Klinkosch en 1874 ; Joseph Carl von Klinkosch (1822-1888), inscription au verso : Kat. N°111, Auction Klinkosch, Wien, april 1889, et paraphe au-dessous ; vente Vienne, 15 avril 1889, n° 111 ; A. Freiherr von Lanna, sa marque au verso (L. 2773) ; vente Vienne, 25-27 octobre 1910, n° 43 ; Engel-Gros ; vente Paris, 19-20 décembre 1921, n° 13 ; achat par Auguste Danlos ; baron Edmond de Rothschild (1845-1934) ; don au musée du Louvre en 1935.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Ce dessin reste toujours en quête d'auteur. À la vente Klinkosch de 1889, il fut attribué à Hans Baldung Grien, puis, passée entre les mains de Freiherr von Lanna, la feuille retint l'attention de Meder, qui, sans donner un nom précis, évoquait un maître inconnu de l'école de l'Allemagne supérieure assez proche de l'art d'Aldegrever. À la vente Engel-Gros, l'expert Jules Féral reconnut le style de Hans Wechtlin et le dessin fut acheté comme tel par le baron Edmond de Rothschild. Franz Winzinger en 1967 y a vu un dessin de la main de Hans Burgkmair, ce que Tilman Falk, spécialiste de cet artiste, a contesté, proposant d'y voir un dessin exécuté à Augsbourg ou à Nuremberg dans le deuxième quart du XVIe siècle. Enfin, Achim Gnann a récemment repris l'attribution à Hans Wechtlin sans l'expliciter. Plusieurs éléments nous invitent à conforter cette identification. Le corpus des dessins de Hans Wechtlin reste encore à définir et les quelques exemples cités dans la bibliographie renvoient soit à des dessins à la plume préparatoires à des vitraux ('Lansquenet porteur d'étendard', Zurich Schweizerisches Landesmuseum, A G 11936 in cat. exp. Heidelberg, 1986, n° E9, p. 322-323), soit à des feuilles dans la technique du dessin sur papier préparé mais dont l'attribution reste douteuse (Paris, Arts graphiques, 'Couple dans un paysage', RF 3814 (cat. exp. Heidelberg, 1986, n° E8, p. 321-322), ou Londres, 'Chevalier en armure', British Museum, 1949,0411.107 (Rowlands, 1993, n° 498, p. 231-232). C'est donc vers le corpus gravé de l'artiste, qu'il faut se tourner pour proposer des analogies. À ce titre, la suite des quarante-trois estampes illustrant la 'Vie du Christ et de la Vierge', à laquelle Wechtlin travailla dès 1506 et qui se trouve en partie publiée dans la 'Passion' de Benedictus Chelidonius à Strasbourg par Knobloch, non datée (VD16 S 4586 [http://gateway-bayern.de/VD16+S+45866]) (vers 1506-1508), comportant sur le frontispice la mention « cum figuris artificiosissimis Ioannis Vuechtelin », et dans le 'Das Leben Jesu Christi' publié par le même en 1508 pour Johann Schott (VD16 B 4651 [http://gateway-bayern.de/VD16+B+4651), fournit quelques pistes intéressantes. Le visage en raccourci d'Adam, nez en arête fine, paupière tombante et bouche sommairement esquissée, évoque celui de Gabriel dans l'Annonciation (Passavant, 1860-1865, t. 3, n° 14, p. 331) de cette série, ainsi que le visage du mourant penché vers le prêtre qui lui administre les derniers sacrements (Passavant, 1860-1865, t. 3, n° 53, p. 332). On observe également ce type de visage dans l'estampe en clair-obscur représentant Saint Sébastien (Bartsch, 1808, t. 7, no 5, p. 450). La manière de suggérer l'anatomie d'Adam avec force hachures réparties autour d'une ligne principale et en la soulignant de rehauts de lumière se retrouve plus schématiquement dans le corps d'Orphée (Bartsch, 1808, t. 7, n° 8, p. 451) ou dans le personnage de Pyrgoteles (Passavant, 1860-1865, t. 3, n° 57, p. 334), tous deux gravés en clair-obscur. La figure d'Ève n'est pas sans rapport avec l'Ève chassée du paradis représentée dans l'estampe de 'La Création du monde' (Passavant, 1860-1865, t. 3, n° 11, p. 331) ou avec la Vierge de la 'Nativité' (Passavant, 1860-1865, t. 3, n° 16, p. 331) de la série des quarante-trois estampes. Si cette feuille est bien de la main de Wechtlin, elle constitue un rare exemple de sa pratique du dessin en clair-obscur autonome qui éclaire d'un jour nouveau son intérêt pour l'estampe en couleurs. (Séverine Lepape, dans cat. expo. 'Gravure en clair-obscur Cranach, Raphaël, Rubens', Musée du Louvre, Paris, 17 octobre 2018 - 14 janvier 2019, p. 62 à 63, n° 10). Bibliographie : Schönbrunner et Meder, 1905, no 1164, repr. ; cat. exp. Paris, 1954, no 33 ; Winzinger, 1967, p. 12-15, fig. 2 ; Gnann, dans cat. exp. Vienne, 2013-2014, p. 12, repr. (avec bibliographie complète) ; Gnann, dans cat.exp. Londres, 2014, p. 40, fig. 11.

INDEX :
Collections : Lanna, Freiherr Adalbert von - Klinkosch, Joseph Carl von - Festetits, Graf Samuel von - Engel - Gros - Danlos, Auguste - Carin, Hofrat Dräxler von
Lieux : Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Zurich, Schweizerisches Landesmuseum, oeuvre en rapport
Personnes : Adam - Eve - Knobloch, Johann + - Schott, Johann +
Sujets : ICONOGRAPHIE RELIGIEUSE - Adam et Eve au Paradis terrestre

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 3