Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 15/03/2016 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

SANTI Raffaello


Ecole romaine et ombrienne

Sainte Apolline ou Sainte Catherine

Dessin

TECHNIQUES :
lavis brun - pierre noire - rehauts de blanc d'argent

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
783 DR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
780

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille XXI

ATTRIBUTION ACTUELLE :
SANTI Raffaello

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
Lavis brun clair, tracé préparatoire à la pierre noire, incisé au stylet, piqué pour le tranfert. Mise au carreau à la pierre noire. Reprises à la pierre noire et rehauts de gouache blanche par une autre main. Angles inférieurs déchirés et complétées. Lacunes sur le genou gauche de la sainte complétées.
Dimensions à la feuille : H. 00,296m ; L. 00,154m

HISTORIQUE :
Provenance : Sir John Stuart Hippisley, Lugt 1535, vente Londres, mai 1868, n° 28 ; Barthold Suermondt, Lugt 415, vente Francfort, mai 1879, n° 156 ; Edward Habich, vente Stuttgart, avril 1899, n° 609, acquis par Danlos pour le baron E. de Rothschild
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
Ce carton a été mis en relation pour des raisons stylistiques avec le dessin de l'Annonciation conservé au Cabinet des Dessins (Inv. 3860) et avec le carton du "Songe du chevalier" conservé au British Museum (1994-5-14-57). Dussler (1971,p. 16), De Vecchi (1981, p. 259) et Viatte (1983, p. 201) identifient ce carton et son pendant "Sainte Marie Madeleine" aujourd'hui conservé au Kupferstichkabinett de Berlin, comme étant les dessins préparatoires aux panneaux des mêmes sujets présents dans la collection de V. Camuccini à Rome en 1845 et mentionnés par Passavant (1860, II, n°8,p. 10). Ils auraient été réunis dans un même cadre après avoir servi de volet à une "Vierge" de Pietro Perugino aujourd'hui perdue. Cordellier et Py (1992, p. 40) pensent néanmoins que ces panneaux, assemblés en un seul, correspondent plutôt à un tableau péruginesque conservé aujourd'hui au Alnwink Castle. Les différents attributs des saintes présents sur ce dessin de la collection Rothschild font penser que l'artiste aurait pu remployer un motif précédent. Il aurait adapté la composition en fonction d'un changement de commande. En effet, quelques traces de la roue du martyre de Sainte Catherine sont encore visibles ainsi que la pince avec une dent, attribut de Sainte Apolline. (P. Torres Guardiola in cat. exp. 'Il rinascimento italiano nella collezione Rothschild del Louvre, Casa Buonarroti, Florence, 2009, p. 120 et 121, n°49.) La Bibliothèque royale de Turin conserve une copie de ce carton à la sanguine sur une feuille de format similaire où l'on voit la même figure mais avec les attributs de Sainte Agathe. Bibliographie : Ruland 1876, p. 118, n. II; Fischel 1911/1912, p. 294, fig. I. 4; Fischel 1915, pp. 92-95, fig. I; Blum, 1954, n°13; Forlani Tempesti, 1968, p. 420; Dreyer 1979, n°19; Kelber 1979, p. 419; Joannides 1983, n°71; Viatte 1983, pp. 201 et 202, n°35; D. Cordellier, B. Py, 'Musée du Louvre, Inventaire des dessins italiens, V : Raphaël, son atelier, ses copistes', Paris, 1992, p. 42, n° 31;

INDEX :
Collections : Habich - Suermondt
Lieux : Turin, Biblioteca Reale, oeuvre en rapport, Londres, British Museum, oeuvre en rapport, Berlin, Kupferstichkabinett, oeuvre en rapport, Paris, Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, oeuvre en rapport, Northumberland, Alnwick Castle, oeuvre en rapport
Personnes : Catherine d'Alexandrie, sainte - Apolline, sainte
Sujets : Sainte Catherine d'Alexandrie - Sainte Apolline

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 1, p. 11