Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 06/04/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.
Gravé d'après

DELAUNE Etienne


Ecole française

Mois de novembre
Planche faisant partie d'une série de Douze mois.

Gravure

TECHNIQUES :
gravure sur bois - typographie

INVENTAIRES :
Collection Edmond de Rothschild
4638 LR/ Recto

Anciens numéros d'inventaire :
13056

LOCALISATION :
Réserve Edmond de Rothschild
Portefeuille 193

ATTRIBUTION ACTUELLE :
Gravé d'après DELAUNE Etienne
Lepape
Gravé d'après DELAUNE Etienne

ANCIENNES ATTRIBUTIONS :
Gravé d'après COUSIN Jean
Firmin-Didot, Ambroise, 1872

TECHNIQUES ET DIMENSIONS :
L'estampe se compose d'un bois principal entouré de quatre bordures. A l'intérieur du bois principal, on peut lire l'inscription "NOVEMBER", gravée; dans le cartouche sous le bois principal, la légende prend la forme de deux strophes de quatrains typographiés, commençant par : "En ce mois cy l'homme fait diligence"
Dimensions à la feuille : H. 00,266m ; L. 00,369m
Dimensions au trait carré : H. 00,262m ; L. 00,369m

HISTORIQUE :
Provenance : acquis à la vente Firmin Didot en mai 1877.
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1935

COMMENTAIRE :
La suite fut éditée en association par plusieurs éditeurs de la rue Montorgueil, François Desprez, Germain Hoyau, Mathurin Nicolas qui achetèrent à l'imagier parisien installé à Londres, Gilles Godet, le 24 août 1564, les matrices gravées. Voir Séverine Lepape, Gravures de la rue Montorgueil, Paris, 2016, n°164. Le 24 août 1564, Gilles Godet vendit en effet à Germain Hoyau, François Desprez et Mathurin Nicolas "douze pl. de bois esquelles sont gravés les douze moys, servant pour l'imprimerie, pour 200 livres tournois. Godet pouvait imprimer à ses dépens ces planches à hauteur de soixante rames de papier, mais seulement celles dont l'escripture qui y sera dedans, faicte selon le vulgaire angloys et non d'autre langue". Les imagiers parisiens se réservaient l'édition en d'autres langues : "aussi ne pourront lesdits Hoyau et consors sur lesdites planches imprimer l'escripture en ancien angloys, mais en toutes autres langues" (S. Lepape, 2016, p. 95, qui cite le document d'archive conservé à Paris, Archives Nationales, Minutier central des notaires parisiens, Etude XXXIII, 49. Voir aussi La gravure française à la Renaissance, Exposition Paris BnF 1994, p. 43-44, repris dans M. Grivel , "Un graveur parisien à Londres au XVIe siècle : l'exemple de Gilles Godet" dans Documents de l'histoire parisienne, t. XII, 2012, p. 13, avec une transcription de l'acte en p. 20-21. La suite fut éditée également en espagnol, comme en témoigne l'unique épreuve conservée à Paris, ENSBA, Mas 288, voir S. Lepape 2016, cat. 158, p.112 et elle fut à l'évidence publiée avec une lettre en anglais, car une suite des "Twelve Monythes" est par ailleurs mentionnée dans le registre des estampes appartenant à Godet pour les années 1564-1565 (S. Lepape, 2016, p. 98) La source pour cette suite est la série de Douze mois gravée par Etienne Delaune vers 1550 (Robert-Dumesnil IX, 225-236)

INDEX :
Collections : Firmin-Didot
Lieux : Paris, Rue Montorgueil
Personnes : Desprez+ - Hoyau, Germain - Mathurin, Nicolas - Godet, Gilles
Sujets : Allégorie du Mois de novembre

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 3, p. 17