Inventaire du département desArts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 23/06/2017 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

ANONYME FRANCAIS XVIIè s


Ecole française

Projet architectural pour le palais du Louvre : élévation, plan et profil du mur de face dedans la cour au dernier étage au droit de l'avant-corps du milieu

Vers 1668

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
RF 29936, Recto

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
ANONYME FRANCAIS XVIIè s

PROPOSITIONS D'ATTRIBUTIONS :
BREAU Pierre
Michael Petzet, 2000

TECHNIQUES :
Plume et encre noire, lavis gris et lavis noir, rehauts d'aquarelle jaune, vert, bleuté et reprises du tracé de l'appareillage des pierres à la plume et encre rouge. Très nombreuses annotations à la plume et encre noire sur toute la surface du feuillet donnant les dimensions (en thoises, pieds et pouces), la provenance des pierres employées : St-Leu, Bonban, Liaid, St-Cloud, et les titres de chaque dessin : Eslévation du mur de fasse dedans la cour au dernierre estage au droit de l'avant-corps du milieu ; Plan de l'androit dans les angles ; Plan du mur de fasse du dedans de la court au dernier estage ; Profil du mur du dedans de la court au dernier estage. Autres annotations : Bossage de 8 pouces de saillie ; Bossage de 4 pouces de saillie ; St-Leu jusque en hault. Feuillet numéroté : 15, à la plume et encre brune, en haut à gauche.
H. 00,358m ; L. 00,294m

HISTORIQUE :
Comité du 2 novembre 1951. Conseil du 8 novembre 1951.
Dernière provenance : Wellington, duc de
Mode d'acquisition : don
Année d'acquisition : 1951


COMMENTAIRE :
Geneviève Monnier, Dessins inédits pour la Colonnade du Louvre, Les Monuments historiques de la France, 1972, n° 3-4, p. 130-137, repr. p. 136. Alexandre Cojannot indique que Pierre Breau fut, comme aux Tuileries, le principal responsable de la construction de la colonnade, mais son rôle exact demeure difficile à cerner. Le témoignage de Leibniz (Gottfried Wilhelm Leibniz, Le Louvre, Plans d'achèvement, Pyramide Triomphale de Perrault, 22 janvier 1676, dans Louis Alexandre Foucher de Careil, Journal général de l'instruction publique et des cultes, t. XXVI, n° 32, 22 avril 1857, p. 235-236) insistant sur son mérite dans la qualité de la coupe des pierres, Michael Petzet (Claude Perrault und die Architektur des Sonnenkönigs, Der Louvre König Ludwigs XIV. und das Werk Claude Perraults, Deutscher Kunstverlag München Berlin, 2000, p. 292 et fig. 190-195) a proposé de lui attribuer six dessins (RF 29934 à RF 29936 bis) d'appareillage datables de 1668 environ, relatifs aux façades nord, sud et est du palais, ainsi qu'à la Cour Carrée. L'écriture des légendes n'est toutefois pas la sienne ni celle de Vigneux (Louis, maître maçon qui travailla pour Breau comme dessinateur au bâtiment du Louvre), mais ces feuilles portent seulement sur la nature des pierres de taille employées, sans implication technique véritablement délicate (Pierre Breau et les enjeux du dessin d'architecture au temps de Colbert, Revue de l'Art, n° 195 / 2017-1, p. 9-22, cité p. 12-13, note 42).

INDEX :
Collections : Wellesley, Dr. Henry
Lieux : Paris, Palais du Louvre, colonnade, Paris, Palais du Louvre, Paris, Palais du Louvre, oeuvre en rapport, Paris, Palais du Louvre, colonnade, oeuvre en rapport
Techniques : encre de Chine - pierre noire - encre rouge - aquarelle - lavis d'encre de Chine - mine de plomb - plume

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 26, p. 150