Les collections du département desarts graphiques Musée du Louvre
Mise à jour de la fiche 27/06/2018 Attention, le contenu de cette fiche ne reflète pas nécessairement le dernier état du savoir.

QUAST Pieter Jansz


Ecole hollandaise

Etude de costume pour un jeune seigneur, vu de dos

INVENTAIRES ET CATALOGUES :
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
INV 22871, Recto

Anciens numéros d'inventaire :
NIII22492
MA12583

Numéros de catalogue :
Hollandais H582

LOCALISATION :
Petit format

ATTRIBUTION ACTUELLE :
QUAST Pieter Jansz

TECHNIQUES :
graphite. encadré d'un trait au graphite
H. 00,131m ; L. 00,089m

INVENTAIRE DU MUSEE NAPOLEON :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 1ère boîte. (...) Num¿ro : 12583.Inconnus [[tous les dessins excepté celui de la bacchanale]] Attribué à Michel-Ange [[le dessin de bacchanale]]. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 1er à 86 compris [[petit trait oblique / au crayon]]. D¿signation des sujets : Dans la boite de bois n° 1er, sont renfermés quatre vingt six dessins : soixante seize faits au crayon noir, représentant des paysages et des caricatures ; les dix autres faits à la plume et lavés, représentent deux sujets, neuf portraits et une bacchanale attribuée à Michel-Ange. [Ce dernier est collé en plein sur carton ; les 85 autres sur 47 feuilles de papier fort, sont attachés à la manière hollandaise.] [[à l'encre]] Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Signe de recollement : [Vu] [[au crayon]] [[trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre]]. Annotations marginales sur l'inventaire : [Nouveau n° 1] [[à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre]]. Cote : 1DD41

COMMENTAIRE :
Ce dessin s'apparente aux dix planches de la série gravée par Salomon Savery, 'Cavaliers et dames' (Holl. n° 52-61 ; 141 x 92 mm). Il s'agit peut-être d'une première recherche pour cette série ou un projet similaire. Les costumes permettent de dater ces figures d'hommes et de femmes à la mode entre 1636 et 1640. Le dessin du Louvre se distingue au sein de cet ensemble par son exécution entièrement au graphite, commune à l'ensemble des 75 dessins de l'artiste conservés au Louvre, lesquels proviennent peut-être de son fonds d'atelier comme l'a suggéré Frits Lugt en 1929 (F. Lugt, 'Inventaire général des dessins des écoles du Nord, musée du Louvre. Ecole hollandaise, I', 1929, n° 582). Le jeune seigneur est ici représenté en train de jouer au mail, un jeu d'origine française rarement représenté dans l'art hollandais du XVIIe siècle. La scène est peut-être inspirée du 'Joueur de mail' de la série du 'Jardin de la noblesse française' gravée par Abraham Bosse en 1629. (O. Savatier Sjöholm in cat. exp. 'Dessiner le quotidien. La Hollande au Siècle d'or", Paris, Louvre, 2017, n° 8)

INDEX :
Techniques : mine de plomb

REFERENCE DE L'INVENTAIRE MANUSCRIT :
vol. 9, p. 388